Sidi Fredj Halimi

 

 

 

Sidi Fredj Halimi

  • Peinture de Sidi Fredj Halimi
  • Sidi Fredj Halimi couleur
  • Sidi Fredj Halimi
  • Sidi Fredj Halimi2
  • Sidi Fredj Halimi3
  • Sidi fredj

 

Sidi Fredj Halimi, né le 23 octobre 1876 à Constantine en Algérie, et mort dans cette ville le 25 septembre 1957, a occupé le poste de grand rabbin de Constantine pendant une soixantaine d'années au début du xxe siècle.

La signification de son prénom, Fredj, en français est « consolation ». Sidi Fredj est appelé par ses proches « Baba Laaziz », c'est-à-dire « père chéri » en français.

 

Sidi Fredj Halimi est né peu de temps après que tous les juifs d’Algérie aient reçu la nationalité française à la suite du décret Crémieux de 1870. Il est la veille du nouvel an juif, et a été enterré dans le cimetière juif de cette ville. Sa disparition a précédé de peu l'émigration massive de pratiquement tous les Juifs algériens, en raison des évènements de l’indépendance de l’Algérie (1961-63).

 

Sidi Fredj Halimi était le père spirituel des Juifs de Constantine et sa renommée s'est propagée pendant sa vie bien au-delà de cette ville, ailleurs en Algérie, dans les pays voisins d’Afrique du Nord ainsi que dans la communauté juive de France. Il a également entretenu une correspondance avec des rabbins importants de différents pays européens. Jusqu’à présent il reste une des figures les plus vénérées du judaïsme algérien, en France comme en Israël.

 Il est chevalier de la Légion d’honneur.

 

(source: wikipedia)

 

Les photos colorisées ont été travaillé par Guillaume Hadjedje.

Le tableau a été peint par Deborah Halimi.

 

Les autres rues de constantine