Simone Tamar

Simone Tamar Aouizerate née Allouche naît le 15 janvier 1932 à Souk Ahras.

Élève des plus grands musiciens de malouf, elle chante d’abord dans l’orchestre de Sylvain Ghrenassia, le père d’Enrico Macias puis se lance seule. On la surnommera vite «la voix d’or de Constantine». Mais ce qui fait d’elle une véritable artiste ce sont ses connaissances parfaites des règles du malouf qu’elle applique scrupuleusement.

Elle décida de se lancer seule dans la "jungle musicale", renoue dans les années 1980 avec les musiciens Constantinois, et se produit assez souvent avec succès aussi bien en Algérie qu'en France. Elle quitte l’Algérie bien après l’indépendance. Elle enregistre par la suite plusieurs albums CD de bonne qualité et se produit avec succès autant en France qu’en Algérie.

Elle décède à Paris le 15 janvier 1982 alors qu'elle allait fêter son cinquantième anniversaire.

 

Mene Jet Farguetou Fi Beli

 

Ya Saqi Ouesqi

 

Simone en Live

 

La poésie de Ben Msayeb

 

Une voix magnifique

 

Ya Saqi Ouesqi

 

 

 

Joomla templates by a4joomla