Les Synagogues

Paracha Pin'has

Paracha Pinhas

 

 

Thème :

La Paracha précédente nous a relaté la réaction de Pin’has à la suite de la faute d’immoralité des Bné Israël, et en particulier de Zimri, chef de la tribu de Shimon, avec la princesse Midyanite, Kozbi, fille du roi Balak, adorateurs de l’idole Ba’al Peor. Grâce à cette action, Pin’has mis fin au fléau qui frappa les Bné Israël : 24 000 morts, ce qui attira sur lui beaucoup de critiques. Aussi D.ieu rappelle l’ascendance de Pin’has, fils d’Éléazar, petit-fils d’Aaron HaCohen et le récompense en le nommant Cohen (alors qu’il n’était que Levy), et en assurant que dans sa descendance il y aurait des grands prêtres (Cohanim guedolim).

À la suite de ces faits, D.ieu ordonne à Moché d’attaquer Midiane, pour avoir fomenté ce complot contre les Bné Israël, en lui prescrivant plusieurs dérogations aux règles de la guerre, recommandées par la Tora. Cependant, cette guerre ne pourrait avoir lieu, (Paracha suivante, Mattot, chapitre 31, verset 3), qu’après le dénombrement des Bné Israël et la manière dont Erets Israël devaient être partagés entre les différentes tribus, en fonction de leur nombre.

C’est alors, que les filles de Tsélof’had, se manifestèrent auprès de Moshé pour avoir également leur part de territoire en Erets Israël, leur père n’ayant aucun descendant mâle.

Étant aux portes d’Erets Israël, à la « veille » d’y pénétrer, Moshé gravit le mont Névo (Har Ha’avarim) pour contempler le pays dans leque par l il avait espéré entrer.

Moshé demanda D.ieu de les choisir son successeur. D.ieu désigna son disciple : Yehochoua.

À la fin de cette Paracha, les lois des sacrifices quotidiens de Tamid et celles des offrandes de Moussaf, sont exposées.

                                                           

Commentaires :

Il est à remarquer, que tous les thèmes abordés dans cette Paracha, relèvent de l’Amour :

  • L’action Pin’has, contre les pécheurs, reflète tout son amour pour D.ieu, d’une part, ce et pour le Klal Israël, d’autre part (fin du fléau).
  • Le recensement des Bné Israël, après la sanction de la faute d’immoralité (Ba’al Peor), montre l’amour que D.ieu porte vis-à-vis de son peuple, en le comptant, comme on compte un trésor.
  • La réaction des filles de Tsélof’had, montre leur amour pour le pays d’Israël. Elles veulent avoir leur part, de la même manière que Yossef voulait être enterré dans cette Terre.
  • Moshé, qui aurait tellement aimé pouvoir entrer en Erets Canaan, ne dut se contenter que d’observer le pays et sa répartition entre les différentes tribus, du haut de la montagne Névo.
  • Le choix de D.ieu en Yehochoua, prouve combien ce dernier aimait la Tora, en étant attaché en permanence à Moché, dès le début, et à l’étude de cette dernière.
  • Quant aux lois des sacrifices, elles témoignent de l’amour du peuple pour son D.ieu.

 

Que nous soyons dignes de toutes ces manifestation d’amour, et qu’à notre tour, nous soyons suffisamment fort pour manifester le nôtre, pour que D.ieu nous réponde en retour, afin de retrouver dans la situation d’avant la faute du veau d’or, par l’envoi du Machia’h. Amen.

 

Rédigé par Mr Gerard Dadoun le 12 juillet 2017

 

LECTURE DE LA TORAH SELON LA COUTUME CONSTANTINOISE RÉALISÉE PAR RUBEN ZERBIB